loading
Fra
Fermez
Recherche

HOMMAGE À ZAHA HADID

11 Novembre - 2021

“Gentil et autoritaire, attentionné, compatissant, mais plein d’esprit et ambitieux, donnant toujours l’exemple. Nous nous souvenons de notre mentor, collègue et amie Zaha Hadid.”
Zaha Hadid Design

 

Du journal de projet de Slamp

Tout a commencé le 27 avril 2012, lorsque l’architecte Nigel Coates, directeur artistique de Slamp à l’époque, a écrit à Zaha Hadid, ancienne amie et collègue d ‘école, l’invitant à concevoir une lampe pour Slamp.

Quelques jours plus tard, Nigel est déjà au siège de Zaha Hadid à Londres pour discuter de la proposition en profondeur. On lit dans son journal : « Il y a une atmosphère presque monastique et une concentration silencieuse. On me fait asseoir dans une salle de réunion où il y a au moins huit personnes autour de la table. Parmi ceux-ci figurent également Patrik Schumacher (partenaire de Zaha), le chef du design Melodie Leung, l’associé Maha Kutay et Zaha lui-même. Ok – je pensais – ici le jeu devient sérieux. Après leur avoir montré quelques catalogues pour leur permettre de savourer l’âme romantique et originale de Slamp, et avoir raconté quelques détails de la production, Nigel Coates obtient l’approbation totale de Zaha Hadid en personne.

 

ZH Tribute

 

Le 22 mai 2012, quelques jours seulement après la réunion, la phase de recherche et développement commence. Comme toujours, lors du démarrage d’une collaboration avec un nouveau designer, la première étape consiste à envoyer un kit de matériaux exclusifs Slamp et une lampe complète à “démonter”, qui aide à comprendre le caractère unique des technopolymères, leur résistance, leur flexibilité et à comprendre comment, à partir d’une feuille fine et “plate”, une lampe scénographique, opulente et inimitable puisse être façonnée.

L’attente est épuisante, il ne se passe pas un jour sans que le PDG de Slamp ne demande à M. Coates “quoi de neuf ?” Se référant à des croquis, des propositions, des dessins … Etc Puis finalement le 15 juin 2012 voilà un courriel de Melodie Leung, responsable du design pour ZHD et Project Manager pour la collaboration avec Slamp. Mélodies envoie les croquis d’une structure lumineuse qui enveloppe radialement la source lumineuse et qui reproduit des lances irrégulières du Paléolithique. De là, le tam-tam entre Rome et Londres: d’un côté, l’atelier de Zaha Hadid travaille sur la forme pour la perfectionner et lui donner un esprit révolutionnaire et avantgardiste, de l’autre l’équipe Slamp s’occupe du développement de l’ingénierie et de la partie éclairage. 4 jours plus tard, le 19 juin 2012, Melodie visite le siège de Slamp à Rome (Italie).
Après un tour dans la salle d’exposition et dans la zone de production, on commence à travailler dans le département créatif et on lui montre quelques exemplaire de coupe fait avec le traceur à commande numérique pour le prototypage. On travaille simultanément sur plusieurs formes, en continu pendent plus d’un mois. À la mi-juillet, Melodies and Coates se retrouvent à Londres, dans l’atelier du directeur artistique à South Kensington: elle, en saisissant des ciseaux, fait le tour du prototype et transforme littéralement avec ses mains le dessin jusqu’à ce que – en le regardant de loin d’un air critique – elle se définit satisfaite.

Pendant ce temps, l’équipe de Rome continue à faire des recherches et dans une dizaine de jours elle arrive à trouver la meilleure solution technique pour concevoir la lampe.
Le 23 octobre, un nouveau courriel arrive de façon inattendue de Zaha, avec le dessin de la même forme sur laquelle le travail était en cours, mais plus allongé, avec la proposition de remplacer le précédent. Voilà alors le coup de génie du PDG de Slamp, Roberto Ziliani, amoureux des défis, qui a dit “Pourquoi ne pas les produire tous les deux?”.

 

ZH Tribute

 

Le moment décisif survient le 17 novembre 2012 lorsque Luca Mazza, responsable R&D de Slamp et aujourd’hui directeur artistique de la marque, s’envole pour Londres pour montrer les prototypes finaux à Dame Zaha Hadid en personne. Deux propositions différentes sont assemblées dans le studio de Goswell Road: la version plus robuste, la première, et la version plus rallongée, intégrées lors de la construction. Zaha Hadid et son partenaire Patrik Schumaker apparaissent avec une autre série de personnes … La tension est à couper avec un couteau. Luca et Nigel illustrent les lampes du côté de l’ingénierie et de l’éclairage, aspects pour lesquels le studio Hadid a fait totalement confiance au savoir-faire de Slamp. Les produits ont quelque chose de magique, la lumière leur donne une énergie extraordinaire. Les deux génèrent une ambiance sophistiquée et arrivent également à très bien éclairer une surface plane telle qu’une table. Zaha est particulièrement fasciné par la version robuste, qui a également une nuance noire sur les bords. On peut dire avec certitude qu’Aria et Avia sont nées officiellement le 17 novembre 2012 à Goswell Road à Londres.

Entre fin février et début mars, un mois à peine après le lancement officiel prévu pendant Euroluce / Salone del Mobile à Milan en 2013, les prototypes présentés ont été définitivement approuvés pour le public : 4 dimensions pour Avia, dans les couleurs noir uni et blanc uni, et une seule dimension – majestueuse et imposante – pour Aria, en polycarbonate transparent avec une nuance noire imprimée sur son périmètre.

Commentaire de Zaha sur le résultat de ce travail : « Avia et Aria semblent monter et tourner dans un large mouvement. Comme des nuages flottants dans le ciel, la lumière se diffuse à travers les surfaces pleines et vides, elle change et s’évolue selon le point d’observation. »

Le 11 avril 2013, pendant le Salon Euroluce à Milan, Nigel reçoit un appel de Melodie qui annonce une possible visite de Zaha en personne au stand. Il y a de l’agitation dans l’espace : interviews de designers, clients intéressés à découvrir les nouveautés, des journalistes qui prennent des photos pour les publier le soir sur les blogs … Mais de Zaha aucune trace. Plus la fermeture approche plus l’espoir de sa visite s’évanouit. Tout le monde est très désolé, mais on est confiant pour e lendemain, « elle a dû avoir un imprévu », pense l’équipe Slamp. Et pourtant, quelques minutes avant la fermeture, elle apparaît, avec son manteau noir, lunettes sur la tête pour tenir ses cheveux loin du visage. A chaque pas, la foule dans les couloirs se sépare, se demandant incrédule si c’est est vraiment elle. Quelqu’un sort son appareil photo, ça n’arrive pas tous les jours de se retrouver à un mètre de Zaha Hadid.”

 

ZH Tribute

 

Elle est imposante et pourtant si délicate et disponible, elle ne nie pas de sourires à ceux qui rencontrent son regard et elle le garde même pour une seconde de plus. Pour lui souhaiter la bienvenue l’ensemble du stand de la délégation Slamp :Luca Mazza l’accompagne dans notre espace, jusqu’à la zone centrale où ses créations Aria et Avia sont exposées. Et là elle s’assoie sur un canapé, les regarde silencieusement avec son cher
ami Camiran Rasool, propriétaire de l’entreprise de marbre Citco, avec qui elle collabore depuis des années. Ensemble, ils les commentent avec des mots positifs d’appréciation. Ainsi commence l’histoire de deux collections de succès, qui sur près de 10 ans ont abordé des expositions, des rétrospectives, des projets internationales et atteint des scènes importantes, comme la tour Opus à Dubaï, le Dongdaemun Design Park à Séoul, le Théâtre de l’Opéra de Tokyo, le Muac de Mexico City, le Maxxi à Rome et la Galerie Heller de Dubaï. En 2015, la collection s’est élargie avec la création d’Aria Transparent en trois mesures et avec une LED intégrée, présentée pour la première fois à Euroluce 2015 par Patrik Schumaker dans le stand Slamp.

 

ZH Tribute

 

Le 31 mars 2016, moins de quinze jours avant le lancement prévu des nouvelles Aria Gold – agrémentées grâce à un processus de métallisation à la vapeur d’aluminium – la terrible nouvelle de la disparition de Zaha arrive lapidaire et poignante. Au siège de Slamp, le silence tombe.

Aucun mot n’aurait de sens. L’affinité créée avec le Studio Hadid, avec son équipe extraordinaire – Melodie Leung, Maha Kutay et Woody Yao – le respect et la gentillesse constamment démontré pendant toutes les phases des projets permettent à la relation de continuer à vivre avec vigueur, dans un esprit d’évolution et d’enrichissement, jusqu’à devenir une estime personnelle qui va au-delà du “travail”. Avec eux, en avril 2018, Slamp présente Avia Edition, une collection capsule en édition limitée de 99 pièces dans les trois couleurs Bleu, Turquoise et Ultramarine, qui célèbre la première collection conçue par Zaha Hadid pour Slamp.

En mars 2020, la poursuite de l’évolution des collections Avia a conduit à la naissance de nouvelles références Black and White avec des teintes nuancés du haut vers le bas, qui remplacent les versions précédentes du catalogue. La nuance a un décalage de 5 mm sur le périmètre du luminaire pour permettre un effet suggestif de la lumière qui, lorsqu’il est allumé, dessine la forme de ces “lances paléolithiques irrégulières” que Zaha avait conçues en 2012. Un hommage à son génie, à son architecture lumineuse et visionnaire, mais à taille humaine. Comme le raconte Maha Kutay avec des mots chargés d’émotion à l’occasion du prix DesignEuropa “cela ressemble à un luminaire ordinaire … Mais, vous savez, il y a l’ADN de Zaha à l’intérieur”. Kutay avec des mots chargés d’émotion à l’occasion du prix DesignEuropa after wining the DesignEuropa “cela ressemble à un luminaire ordinaire … Mais, vous savez, il y a l’ADN de Zaha à l’intérieur>”.

PARCOURIR LE CATALOGUE
QUI RACONTE L’HISTOIRE SANS FIN DE LUMIÈRE ET DE DESIGN ENTRE ZAHA HADID ET SLAMP

ZH Tribute

Partager:
+39 347 0443443 Contacts Trouver un Pointe de vente