loading
Fra
Fra
Fermez
Recherche

À toi pour toi avec Adriano Rachele

22 Novembre - 2018
01-adriano-rachele-interview_banner-wide_fr

« J’ai toujours travaillé avec la lumière, car c’est le seul élément capable de matérialiser l’âme des objets. » Au premier coup d’œil, on perçoit le caractère poétique et romantique dAdriano Rachele, talentueux créateur pour Slamp, né en 1984 à Mulheim An Der Ruhr et aujourd’hui enivré par les beautés de Culla de Rinascimento, où il vit avec sa compagne Laura.

Depuis 2008, où il passe pour la première fois le seuil de l’entreprise pour un stage extra-scolaire, Adriano collectionne les grands succès : de Veli, plafonnier qui lui vaut une mention honorable au Red Dot Design Award d’Essen en 2010, jusqu’à Hanami, collection qui incarne « le projet créatif le plus enthousiasmant de ma carrière de designer ».

 

2nd wide image for adriano rachele interview

 

Baigné dès son plus jeune âge dans le manga Goldorak puis, à l’adolescence, dans Pulp Fiction, Rachele consacre ses premiers mois dans l’entreprise à l’apprentissage, avec les yeux et les mains, de tout ce qui lui permet de former des créations complexes et articulées (comme Clizia ou Cactus), en construisant des concepts de designers externes, et en s’occupant d’emballages et d’instructions de montage.

 

« J’ai tout de suite compris que les technopolymères de Slamp pouvaient me permettre d’exprimer mon identité de designer »

 

4th wide image for adriano rachele interview

 

« J’ai tout de suite compris que les technopolymères de Slamp pouvaient me permettre d’exprimer mon identité de designer. Je dois avouer que les premiers prototypes de mes projets sont toujours très amusants ; le tout premier Veli ressemblait à un bonnet de bain des années 1950 et il m’a fallu 7 mois de développement pour arriver au produit que vous voyez aujourd’hui. »

Si Adriano compte à ce jour parmi les designers les plus cotés de Slamp, il garde l’âme pure de ses débuts et, quand on lui demande avec quel personnage il aimerait passer une soirée, il répond avec une douceur désarmante « ma grand-mère, qui n’est plus là. Et je cuisinerais pour elle. »

Contemporain, romantique, accessible, iconique, pop : tel est l’Adriano Rachele que l’on peut lire entre les lignes du catalogue de Slamp et que nous retrouverons à Euroluce 2019, au milieu de sa nouvelle collection « précieuse et brillante » de lampes design.

 

5th image for adriano rachele interview

Partager: